Comment entretenir la carrosserie de sa voiture ?

Divers facteurs peuvent avoir raison de l’éclat originel de la peinture de votre voiture, la raison pour laquelle il faut l’entretenir. Outre les nettoyages réguliers, il convient aussi de réparer rapidement les bobos de sa carrosserie. Apprenez comment entretenir celle-ci.

La laver

Que ce soit pour garder son allure des premiers jours ou pour mieux la revendre quand vient le moment, vous devez entretenir la carrosserie de votre voiture. Pour cela, lavez-la régulièrement afin d’y enlever les particules susceptibles d’endommager sa peinture et sa tôle. 3 types de lavage s’offrent :

·      Le lavage à la main

Le lavage à la main est le premier qui nécessite de se servir d’un shampooing spécial lavage voiture ou à défaut, d’un liquide vaisselle. Mettez-en dans un seau contenant de l’eau pour enlever les saletés collées en vous servant d’un gant ou d’une serviette microfibre. Commencez toujours par les parties supérieures, puis descendez progressivement jusqu’aux bas de caisse et jantes. Rincez bien au fur et à mesure les parties nettoyées.

·      Le lavage aux rouleaux

Si vous n’avez tellement le temps ni l’énergie de laver à la main la carrosserie de votre voiture, le lavage aux rouleaux est une autre option. Pratique et rapide, il vous fait gagner du temps dans votre planning quotidien. Il n’est toutefois pas sans inconvénient, car peut engendrer des microrayures susceptibles d’altérer la peinture de votre voiture.

·      Le lavage à haute pression

Il en est de même pour le lavage à haute pression qui, quoique efficace pour enlever les boues et autres saletés récalcitrantes, peut aggraver les petits défauts existants de la carrosserie. Ceux-ci risquent de s’empirer et endommager de plus belle la tôle.

La lustrer

Vous devez ensuite, au moins une fois par an, cirer et lustrer la carrosserie de votre véhicule. Cela vous permet de protéger sa peinture sur le long terme même si vous la lavez fréquemment. Pour cette tâche, servez-vous de pâtes à polir ou polish, surtout, si le modèle de votre voiture est sorti avant 2010. Avec ce produit qui contient plus ou moins d’abrasifs légers, vous arrivez à corriger les tourbillons visibles en pleine lumière solaire de votre carrosserie.

Appliquez le produit de manière circulaire à l’aide d’un chiffon en coton ou d’une polisseuse électrique qui se munit de mousse de polissage. Le produit y laisse d’abord une fine couche blanchâtre qui une fois sèche, selon le temps de pause sur la notice d’emploi, peut être enlevée avec un autre chiffon propre. Évitez toutefois d’en mettre sur les éléments en plastique ou en caoutchouc, car il peut y laisser des taches blanches.

Après l’action du polish, appliquez ensuite un produit de lustrage avec lequel nourrir la peinture de votre carrosserie et raviver sa couleur. Faites-le de la même manière qu’avec le premier.

Ceci fait, finissez par l’application d’une cire de protection, la dernière étape pour garder l’éclat de la peinture de votre carrosserie. Pour cela, vous avez le choix entre les cires naturelles appelées wax qui offrent un rendu visuel plus accentué, mais moins durable et les cires synthétiques appelées sealant, plus pérennes. Comme pour les précédentes étapes, il faut l’appliquer avec un chiffon sur l’intégralité de la carrosserie.

Retoucher sa peinture

Au cas où votre voiture présente des éclats ou des rayures sur sa carrosserie, vous devez les réparer au plus vite avec une peinture aérosol pour automobile par exemple. En effet, la pluie, les grêles, les jets de pierre et autre peuvent abîmer sa peinture et favoriser l’apparition de microdéchirures par lesquelles passent l’eau et les divers agents corrosifs. C’est pourquoi il importe d’effectuer les retouches de peinture nécessaires quand la carrosserie s’abîme.

Pour commencer, vous devez poncer et rendre la surface endommagée la plus lisse possible. Enlevez-y toute trace de rouille en la grattant ou en ponçant à la main ou avec une ponceuse orbitale pour que le métal ou la tôle soit mis à nu. Dépoussiérez ensuite la partie et les alentours de la partie à travailler, puis dégraissez-la avec un chiffon doux, sans silicone. Passez-y ensuite de l’antirouille et appliquez dessus du mastic si besoin est. Poncez la surface pour la rendre uniforme et appliquez-y une couche d’apprêt de peinture en fines couches régulières. Terminez par la vaporisation d’une bombe de même couleur que l’ensemble, avec des mouvements de va-et-vient et de haut en bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *